Quiz célèbres

Des jeux et des Quiz célèbres

Très apprécié par le grand public, le quiz se décline de multiples façons. On le trouve notamment en jeu de société tels que le jeu Cranium ou le trivial pursuit. Il existe aussi de nombreux jeux radiophoniques qui se sont appuyés sur le principe du quiz pour donner la possibilité à des candidats de remporter des sommes plus ou moins faramineuses.

Voici quelques exemples de jeux radiophoniques basés sur le principe du quiz :

Quitte ou double :

Ce jeu de quiz radiophonique hebdomadaire était diffusé sur Radio-Luxembourg dans les années 1950 et ce jusqu’en 1966. Parmi ses présentateurs successifs, on trouve Zappy Max, Marcel Fort et François Chatelard. Radio Monte-Carlo repris l’émission de quiz jusqu’en 1981 avant qu’elle de soit animée par Jean-Pierre Foucault sur RTL de 2001 à 2006.

Petit quiz  sur le quiz « quitte ou double »:

  1. Vous souvenez -vous quel était l’indicatif de l’émission.
  2. Comment se nommait l’érudit et arbitre du jeu ?
  3. Quelle somme pouvaient atteindre les gains à partir de 2002 ?
  4. Quel homme saint participa au jeu en 1952 et remporta 256 000 francs ?

Réponses en fin de page !

Le jeu des 1000 euros : 

Créée en 1958, ce quiz radiophonique quotidien était diffusé sur France Inter avant 13 h.  Il faut animé par successivement, Henri Kubnick, Albert Raisner, Maurice Gardett et Roger Lanzac, 30 ans par Lucien Jeunesse puis par Louis Bozon de septembre 1995 à juin 2008, avant de l’être par Nicolas Stoufflet.

On trouve aussi de nombreux jeux télévisés basés sur des quiz. Ils remportent en France beaucoup de succès. Parmi eux, on trouve Jeopardy!, Qui veut gagner des millions et Le maillon faible sur TF1, Question pour un champion sur France 3

Enfin dans les pays anglo-saxons, en Flandre et en Estonie, sont organisées des compétitions officielles de quiz entre des universités, ou des clubs de supporters.

Réponses du quiz !

  1. L’indicatif musical du générique de l’émission était tiré du troisième mouvement allegretto de la 15e sonate pour piano de Mozart
  2. Monsieur Champagne était l’érudit-arbitre du jeu.
  3. À partir de 2002, le montant des gains allait de 150 € à 76 800 €.
  4. L’abbé Pierre a été en 1952 l’un des vainqueurs de ce jeu, avec des gains de 256 000 francs.